Le Montcharlet

 

Lieu de pèlerinage et but de randonnée pédestre, le Montcharlet, 360 m, domine Chiddes.

 

1908, le curé FORESTIER, desservant de la paroisse, organise un pèlerinage, de l'Eglise N.D du Suprême Pardon vers une statue de la vierge, qu'il a érigée en 1895 au sommet du Montcharlet. Ce pèlerinage, vise à « obtenir par l’intermédiaire de la Sainte Vierge, la conversion des pécheurs, la guérison des moribonds et une grâce divine pour les agonisants et les condamnés à mort ». Il devient célèbre en 1912, lorsque le pape Pie X établit en « Archiconfrérie » l’œuvre de N.D du Suprême Pardon, fondée par ordonnance épiscopale en 1896. Le 8 septembre 1927, inauguration du « Grand Pardon du Montcharlet », conçu et réalisé par G.T RENAUD, architecte né à Semelay. Le monument, en béton armé, haut de 21 mètres, abrite une Vierge à l’enfant de 2,75 mètres.

Le pèlerinage, connaît un succès national jusque dans les années 1950. Dans les années 1960, le Grand Pardon, est considéré comme le plus important sanctuaire marial de la Nièvre. 1982, décès de l'abbé ROUSSEAU, l'Archiconfrérie est mise en sommeil. De nos Jours le pèlerinage se déroule un dimanche, au plus près du 8 septembre, Nativité de Marie.

 

 

2010 le monument devient propriété de la commune. En 2012, l'ASPC (Association de Sauvegarde du Patrimoine Chiddois) en partenariat avec la Mairie, rénove le monument.

Au sommet du Montcharlet, aire de repos pour les randonneurs, le site offre de belles vues panoramiques sur le bocage du nord de Chiddes et la montagne Morvandelle.